LDH Alès
Accueil du site > violences policières > Adolescents traumatisés après leur garde à Vue

Adolescents traumatisés après leur garde à Vue

dimanche 17 octobre 2010, par LDH-Ales

A Fontainebleau après la manifestation du 12 octobre 2010.

A Fontainebleau après la manifestation du 12 octobre 2010. « Les jeunes gens de 15 à 16 ans ont été placés en garde à vue dans des conditions indécentes, menacés et humiliés par la police, leurs familles ne veulent pas laisser passer cette injustice et les pratiques dégradantes que leurs enfants ont subies »

La marque indélébile que ces policiers ont laissée à ces adolescents n’est pas prête de s’effacer : déshabillés (en caleçon), à 3 dans une cellule de 4 mètres carrés couverte de vomi, d’excréments, d’urine, l’un d’entre eux d’origine Africaine frappé à plusieurs reprises, dans une voiture de Police et dans sa cellule. Les parents témoignent des ricanements des policiers, de leurs menaces à peine déguisés sur l’issue judiciaire (voir interview de la mère d’un des jeunes)

Mon fils est finalement passé devant la juge à 17h, dans un bureau, avec nous, un policier qui le surveillait, l’avocat, un greffier. Ca a duré 10 minutes. Le motif a été lu : rébellion et violence contre agent de police. Ce qu’il reconnaît c’est d’avoir envoyé un débris de tomate sur un policier et d’avoir écarté une grenade lacrymogène en direction des forces de l’ordre qui étaient très loin, parce que la grenade était tombée près d’une poussette. La juge a prononcé une mise en examen et indiqué qu’il y aurait procès dans un délai indéterminé. »

nb : les parents qui étaient avec cette poussette confirment

Pascal Hérard : Que vous dit votre fils après après ces événements marquants ?

M.L : « Il a peur. Il dit qu’il va éviter tout signe distinctif, qu’il ne se sent pas en sécurité. Qu’il évitera tout mouvement de foule, manifestation, qu’il se sent fiché, mais il est fiché d’ailleurs, réellement. Il a enlevé sa boucle d’oreille, il se sent catalogué, sur ses vêtements par exemple. Sans compter qu’avec le procès il risque d’avoir un casier judiciaire. A 15 ans, pour un débris de tomate ça fait un peu beaucoup quand même. »

à lire en intégralité ici

Webmestre : Benjamin Deceuninck | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0