LDH Alès

Rendez-vous au tribunal Vendredi 25 février à 9h00

lundi 31 janvier 2011, par LDH-Ales

Rendez-vous à 8h30 devant le tribunal pour soutenir Bernard Coste, Cédric Valero et Sébastien Migliore tous trois militants de la CGT.

Bernard Coste est convoqué devant le tribunal le 25 février 2011 à 9h00 suite à l’intervention de la BAC en civil (à ce sujet voir notre compte rendu de réunion du 24 novembre )

Dans le cadre d’une audition libre, au cours de l’interrogatoire à la question "est-ce que dans l’agitation vous ne les auriez pas insultés et menacés de mort ?" Bernard a répondu "c’est peut-être possible" et il a signé sa déclaration.

ensuite il a reçu un appel lui demandant de passer au commissariat pour signer une convocation, il s’y est rendu et on lui a pris ses empreintes digitales et les photos face et profil mais pas son ADN.

Il est convoqué devant le tribunal pour injures et menaces de mort sur policier dans l’exercice de ses fonctions.

Il sera défendu par Maitre Soulier qui a commencé à recueillir les témoignages des militants présents ce jour là. Lorsque les policiers ont été repérés le commissariat a été appelé et a indiqué que ce n’était pas une voiture de police mais de locations. A aucun moment les policiers cagoulés n’ont fait état de leur fonction ou montré leur carte. Ainsi quand bien même des menaces auraient été proférées l’auteur ne pouvait pas savoir qu’il s’adressait à des policiers dans l’exercice de leur fonction. Il semblait plutôt qu’il s’agissait d’hommes de mains pouvant agir à la solde d’un entrepreneur local ayant subi des préjudices suite aux nombreux blocages.

Le Même jour Cédric Valero sera jugé pour avoir mis le feu à une poubelle et pour avoir refusé le prélèvement ADN. En guise de preuve de sa culpabilité, la police lui a montré un film où on le voit pousser une poubelle, puis un deuxième film où on voit une poubelle bruler. Mais bien sur à aucun moment on ne voit Cédric mettre le feu à la poubelle. Fort heureusement il n’a pas avoué et a donc toutes les chances d’être relaxé comme l’a été Sébastien Migliore le 14 janvier 2011.
La justice ne prévoit-elle pas des amendes contre ceux qui engorgent inutilement les tribunaux ?

Sébastien Migliore est également convoqué une deuxième fois après sa relaxe lors du procès du 14 janvier, Nous espérons tous une deuxième relaxe. Nous ne comprenons pas cet acharnement contre les syndicalistes engagés dans un combat contre une réforme rejetée par la majorité de la population.

Webmestre : Benjamin Deceuninck | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0