LDH Alès
Accueil du site > Communiqués > Nos écoles ne sont pas des commissariats

Nos écoles ne sont pas des commissariats

lundi 7 février 2011, par LDH-Ales

NOS ECOLES NE SONT PAS DES COMMISSARIATS !

Policier référent, Equipe Mobile de Sécurité, agents de la DCRI infiltrés dans les établissements scolaires… On peut constater, après trois semaines de mobilisation dans l’éducation, à quel point ces dispositifs convergent vers des activités de fichage, de renseignement et de dissuasion de tout mouvement social en gestation. Devant les établissements scolaires comme à l’intérieur, les personnels « de sécurité » s’affichent avec les personnels éducatifs, chefs d’établissement, CPE, surveillants, enseignants et participent à une mise en scène où la confusion des genres conduit à ne plus pouvoir distinguer l’éducatif du répressif, voire du pénal.
Depuis la rentrée au lycée Jean-Baptiste Dumas, une policière référente a été affectée. En uniforme et armée, elle y tient une permanence tous les jeudi matin, afin de « fluidifier les relations institutionnelles entre l’École et les forces de sécurité » [1].
Les mobilisations récentes ont été l’occasion de voir les Equipe Mobile de Sécurité (EMS) du rectorat entrer en action. Ces équipes, placées sous la responsabilité du recteur d’académie « qui dispose à ses côtés d’un conseiller technique « sécurité », issu par exemple de la police ou de la gendarmerie » [2], sont composées de personnels appartenant à l’Education nationale et de « spécialistes de la sécurité issus d’autres ministères ou des métiers de la sécurité ». Recrutés à partir d’un profil de poste particulièrement calibré -« Aptitudes physiques et sportives (ex : pratique des arts martiaux) avérées » ; « solide connaissance des zones urbaines sensibles et des populations » [3], ils doivent assurer des missions de sécurisation, prévention et accompagnement dans les établissements scolaires, « en étroite liaison avec les correspondants sécurité-école de l’établissement et de façon générale en concertation étroite avec les forces de police (policiers et gendarmes) ». Parmi ces missions, on notera le « dépistage précoce de comportements déviants et [la] confrontation immédiate et éducative avec la loi pénale » [4]. La saisine de l’EMS est formulée par le chef d’établissement auprès de l’autorité académique. [5] Nous n’avons pas manqué de noter l’intervention de cette EMS devant le lycée Prévert fin septembre.
Mercredi 20 octobre, c’est un policier de la DCRI (Direction centrale du Renseignement Intérieur – ex. RG) qui est découvert à l’intérieur du même lycée Prévert. Face à des enseignants qui s’inquiètent de son identité, le ton monte rapidement. Une question de territoire plus que symbolique… Nous dénonçons vigoureusement la présence policière qui se développe à l’intérieur et aux abords de nos établissements scolaires. Nous contestons le glissement insidieux qui s’opère vers la pénalisation des rapports éducatifs.

Notes

[1] 1 Plan de prévention et de lutte contre la violence du Ministère de l’Education Nationale ; http://www.education.gouv.fr/cid2765/la-prevention-et-la-lutte-contre-la-violence.html

[2] 2 « Sécurisation des établissements scolaires : engagements conjoints du 1er février 2010 des ministères de l’Éducation nationale et de l’Intérieur », « Cahiers des charges Equipes mobiles de sécurité », Ministère de l’Education Nationale ; http://media.education.gouv.fr/file/02_fevrier/19/0/Securisation_etablissements_scolaires_engagements_Education_nationale_Interieur_136190.pdf

[3] 3 « FICHE DE POSTE AGENT D’EQUIPE MOBILE DE SECURITE ACADEMIQUE », Académie de Créteil ; http://www.ac-creteil.fr/rh/recrutement-agent-ems.pdf

[4] 4 « FICHE DE POSTE AGENT D’EQUIPE MOBILE DE SECURITE ACADEMIQUE », Académie de Créteil ; http://www.ac-creteil.fr/rh/recrutement-agent-ems.pdf

[5] 5 « Sécurisation des établissements scolaires : engagements conjoints du 1er février 2010 des ministères de l’Éducation nationale et de l’Intérieur », « Cahiers des charges Equipes mobiles de sécurité », Ministère de l’Education Nationale.

Webmestre : Benjamin Deceuninck | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0